Machines moléculaires

L’un des défis actuel des nanosciences est l’exploitation de machines moléculaires pour des applications mécaniques concrètes. L'objectif de ce projet de recherche a été de développer des solutions originales pour le transport de la matière et de l’information à l’échelle nanométrique. Ainsi, nous nous sommes focalisés sur l’observation et l’analyse de molécules en rotation dans les nanopores sur des subtrats de silicium. Ces systèmes permettent de comprendre le mouvement d’une molécule unique afin de concevoir des systèmes moléculaires plus complexes comme des moteurs moléculaires.

 

 



En juillet 2015, nous avons obtenu un financement de l’ANR pour développer de nouveaux types de machines moléculaires. Ce projet, porté par le CEMES, concernera le design moléculaire, la synthèse chimique, la chimie théorique et les expériences STM seront combinées pour étudier les propriétés mécaniques de rotors et moteurs moléculaires pour lesquels nous avons obtenu un contrôle unidirectionnel de la rotation. Ces études se feront sur surface métallique à très basse température et sur surface semi-conductrice à température ambiante. Le transfert d’un mouvement de rotation dans une série d’engrenages, ainsi que les lois gouvernant la mécanique de ces mouvements, sera étudié.